Les signes moins connus de narcissisme

103

Pour commencer, voici les exigences du DSM pour le diagnostic du trouble de la personnalité narcissique :

  1. Un sens exagéré et infondé de leur importance et de leurs talents (mégalomanie)
  2. Une obsession de fantasmes de succès, d’influence, de pouvoir, d’intelligence, de beauté, ou d’amour parfait illimités
  3. Estime qu’il ou elle est « spécial » et unique et ne peut être compris que par, ou devrait s’associer avec, d’autres personnes spéciales ou de haut statut.
  4. Nécessite une admiration excessive (pêche régulièrement les compliments et est très sensible à la flatterie).
  5. La conviction de disposer d’un droit
  6. L’exploitation des autres pour atteindre leurs propres objectifs
  7. Un manque d’empathie : ne veut pas reconnaître ou de s’identifier aux sentiments et aux besoins des autres.
  8. La convoitise suscitée par les autres et le sentiment que les autres les envient
  9. Montre des comportements ou des attitudes arrogants, hautains.

Ils sont très réactifs aux critiques

Ou tout ce qu’ils supposent ou interprètent comme évaluant négativement leur personnalité ou leurs performances. C’est pourquoi, si on leur pose une question qui pourrait les obliger à admettre une certaine vulnérabilité, une lacune ou une culpabilité, ils sont susceptibles de falsifier les preuves, changer à la hâte le sujet ou répondre comme si on leur avait demandé quelque chose d’entièrement différent.

Ils ont une faible estime d’eux

Cette facette de leur psyché est compliquée car, superficiellement, leur estime de soi semble être plus élevée et plus assurée que celle de n’importe qui d’autre. De plus, compte tenu de leur “dynamisme” habituel, il n’est pas rare pour eux de se hisser à des postes de pouvoir et d’influence, ainsi que d’amasser une fortune. Mais si nous examinons ce qui se cache sous la surface d’une telle stature sociale, politique ou économique élevée – ou leurs réalisations en général – ce qui peut généralement être déduit est un degré d’insécurité bien au-delà de tout ce qu’ils seraient prêts à avouer.

Autrement dit, de diverses manières, ils sont constamment poussés à faire leurs preuves, à la fois aux autres et pour eux. C’est la partie récessive et douteuse de leur être qui, bien que bien cachée, est néanmoins affligée de sentiments et de craintes d’infériorité.

Peuvent être excessivement sur la défensive

Ayant tellement besoin de protéger leur ego exagéré, mais fragile, leur système de défense toujours vigilant peut être extrêmement facile à déclencher. Ils sont généralement réactifs à la critique, mais en fait, tout ce qu’ils ont dit ou fait qu’ils perçoivent comme remettant en question leur compétence peut activer leurs solides mécanismes d’autoprotection.

CDans des circonstances difficiles, c’est presque comme si leur survie même dépendait d’avoir raison ou d’être justifié, alors qu’admettre catégoriquement (ou humblement) une erreur – ou, d’ailleurs, prononcer les mots «Je suis désolé» pour une transgression – semble difficile /impossible pour eux.

Réagir aux points de vue contraires avec colère ou rage

La raison pour laquelle les sentiments de colère et de rage sont si typiquement exprimés par eux est qu’au moment où ils extériorisent les émotions beaucoup plus douloureuses liées à l’anxiété ou à la honte qui se cachent juste sous eux, lorsqu’ils sont sur le point de ressenti une blessure ou une humiliation de leur passé, leur rage qui en résulte «se transfère» commodément en des sentiments indésirables envers un autre.

Le message d’accompagnement qui est communiqué à travers de telles émotions antagonistes est : «Je ne suis pas mauvais (faux, stupide, méchant, etc.), mais vous l’êtes !» Ou, cela pourrait même être : «Je ne suis pas narcissique ou borderline ! Vous l’êtes !” Et si un individu en meilleure santé mentale n’a aucune idée de ce qui a provoqué son explosion en premier lieu, une explosion aussi soudaine est susceptible de le faire se sentir non seulement déconcerté mais blessé et peut-être même effrayé. Ce qui n’est pas le cas pour une personne narcissique.